Histoire locale

Il y a longtemps…

L’histoire du canton de Champlain commence avec un glacier préhistorique et une mer couvrant une surface appelée les basses terres du Saint-Laurent. Des archéologues ont plus tard nommé cette masse d’eau la mer Champlain. Le sommet de Vankleek Hill, selon les géologues, a été la première masse terrestre à faire son apparition dans cette région il y a 11 000 ans, quand la mer a commencé à baisser. Il fut un temps où les ancêtres des bélugas nageaient près des rives de ce qui deviendrait Vankleeck’s Hill. Le glacier et la mer qui en résulte laissèrent un sol de terreau favorable à l’agriculture. Il restait aussi une base d’argile et de grandes quantités de pierres, qui ont fourni ensemble du drainage et du travail éreintant chaque printemps.

La colline de Van Kleeck 

Simeon Van Kleeck et son épouse Cecilia Jaycox arrivèrent en Nouvelle-Écosse de l’ancienne province britannique de New York en 1783. Simeon, officier démobilisé d’origine hollandaise, avait appuyé la Couronne britannique pendant la Révolution américaine. Son épouse Cecilia avait été témoin de la capture et de l’exécution de son frère en raison de son allégeance britannique.

En guise de récompense pour son service comme loyaliste de l’Empire Uni, Simeon devait recevoir du terrain et a donc fait, à maintes reprises, sa demande pour obtenir une subvention. Selon la légende, tandis qu’il était en attente d’une décision, il aurait aperçu un terrain élevé alors qu’il était sur un plateau au sud de la rivière des Outaouais. Simeon et son fils Simeon Junior se sont établis v. 1797 aux terrains 7, 8 et 9 de la concession IV dans le canton de Hawkesbury. Cet emplacement est aujourd’hui Vankleek Hill.

Colonisation

Les rivières et les carrefours sont les premiers endroits de colonisation. Les racines de L’Orignal proviennent du système seigneurial et de la route commerciale de la traite des fourrures sur la rivière des Outaouais. Ce village historique près de la rivière voit le jour comme un port desservant les voyageurs, les bateaux à vapeur et aujourd’hui les bateaux de plaisance. Siège social des Comtés unis de Prescott-Russell, l’on y retrouve la plus ancienne prison et le plus vieux palais de justice de l’Ontario. Le village a reçu plusieurs désignations de la Commission des monuments historiques de l’Ontario en raison de son histoire et de son patrimoine architectural notoires.

La prospérité de Vankleek Hill débute avec l’auberge de la famille Van Kleeck qui desservait les voyageurs en route vers le, ou revenant du, port de L’Orignal sur la rivière des Outaouais. Ces derniers poursuivaient leur voyage vers les ports du sud sur le fleuve Saint-Laurent. Bientôt les gens de métier et les marchands s’établissent aux quatre intersections, où la route 34 croise la rue Main (chemin de comté 10 aujourd’hui).

Capitale ontarienne de la dentelle de bois

En 2003, la ville de Vankleek Hill a été nommée la capitale ontarienne de la dentelle de bois, c’est-à-dire la boiserie décorative qui ajoute un détail architectural à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. Les vérandas, les fenêtres, les pignons et les corniches de plus de 250 maisons de Vankleek Hill arborent des éléments ornementaux de l’ère victorienne. Les constructeurs commandaient les pièces usinées dans les catalogues! Dans les années 1890, la nouvelle entreprise de fabrication Vankleek Hill Manufacturing Company sur la rue Mill construisait et vendait des bardeaux décoratifs, des treillis, des bordures de pignon, des colonnes, des barreaux ouvragés et des supports.

La toile de fond de la décoration victorienne est la brique rouge qui identifie les bâtiments victoriens et édouardiens de Vankleek Hill. En effet, au 19e siècle et au début du 20e siècle, il y avait au moins trois briqueteries à Vankleek Hill qui fabriquaient des briques de couleur distincte en utilisant les riches dépôts d’argile de la région.

Le canton de Champlain aujourd’hui

Depuis 1998, Vankleek Hill fait partie de l’une des quatre municipalités du canton de Champlain : ce dernier comprend L’Orignal, Longueuil et Hawkesbury Ouest. Ces quatre municipalités sont les premières à être liées historiquement par les familles et les liens sociaux, l’agriculture et le commerce et, aujourd’hui, par un nouveau gouvernement municipal commun.

Racines multiculturelles

Chacune des quatre municipalités apporte sa propre histoire de fondation et de développement. L’Orignal (autrefois Pointe-à-L’Orignac) et Longueuil (seigneurie du Baron de Longueuil) ont leurs origines sur la rivière des Outaouais de la traite des fourrures et du système seigneurial français. La présence combinée de loyalistes et d’Américains vient ensuite. Le flot constant d’une culture française stable s’accroît à partir des années 1820 et devient donc la présence culturelle majoritaire au 20e siècle non seulement dans la région de L’Orignal, mais aussi dans le comté de Prescott.

Vankleek Hill était un centre commercial et social pour les gens de Hawkesbury Ouest dans les années 1800. Les métiers, les magasins, les usines, les chemins de fer, les bibliothèques, les écoles et les églises desservaient tous la communauté agricole. À titre d’exemple de cette vigueur, Vankleek Hill se dote du même journal hebdomadaire, The Review, depuis 1893. Le premier député fédéral francophone est élu en 1870 et provient de Vankleek Hill : le major Félix Routhier.

L’agriculture dans les municipalités de Hawkesbury Ouest et de Longueuil est la base de cette communauté municipale : sur les territoires de ces deux municipalités, l’on retrouve des fermes laitières et des fermes mixtes. L’historique grange ronde Higginson sur la route 34 est un bon exemple des riches terres agricoles qui ont encouragé les nouveaux Canadiens de quitter la Suisse, la Hollande et d’autres pays.

Endroits à découvrir

La maçonnerie patrimoniale est la carte de visite de L’Orignal avec de très bons exemples : Duldregan Hall, soit l’ancien édifice où avait lieu la traite des fourrures, la prison et le palais de justice, l’hôtel et d’autres bâtiments historiques comme le fameux Regency Cottage. Le quai public et la plage sont les endroits favoris pour voir les Basses-Laurentides et admirer les couchers du soleil. L’Orignal et Vankleek Hill offrent tous les deux des terrains de tennis et des parcs publics.

À Vankleek Hill, deux murales trompe-l’œil au coin des rues Home et Main Est et une autre, sur le côté nord de l’édifice historique Méthot, rue High, représentent les devantures d’anciens magasins du vieux Vankleek Hill, les métiers, la vie communautaire et la foire annuelle de la Société de l’agriculture de Vankleek Hill. Une troisième murale au coin de la rue Main Est et de la route 34 célèbre les activités, les paysages et les bâtiments qui ont vu le jour dans cette communauté agricole. Cette dernière murale rend aussi hommage à l’aide militaire reçue pendant le grand verglas de 1998.

Ces trois murales décrivent la vie quotidienne des gens de Vankleek Hill et ont été peintes par les artistes de la région Elizabeth Skelly et Odile Têtu.

Une murale secrète de bêtes magiques se trouve sur un mur à l’est de la caserne de pompiers et a été créée par l’artiste locale Susan Jephcott et ses amis.

La Société historique régionale de Vankleek Hill raconte l’histoire locale par les édifices et l’architecture. Ainsi, la rue Home contient les vestiges de l’importante Tour Higginson, à l’origine un moulin à vent construit vers 1832 et situé à côté de l’ancienne maison de la famille Higginson.

Et à côté, nous voyons l’église St. John’s Anglican Church, fondée il y a plus de 150 ans. La rue Derby nous apporte une maison charmante et colorée en rondins construite vers 1828 par Stephen Cafs, un loyaliste de l’Empire Uni. Nous retrouvons sur la rue Main Est une maison géorgienne de pierre construite vers 1828 par le forgeron Julius Blaisdell et plusieurs maisons victoriennes en brique rouge où logeaient des médecins, comme au 127 et au 151, rue Main Est. De la maison située au 151, jetez un coup d’œil de l’autre côté de la rue et vous verrez sa reproduction en pin peinturé.

Texte original écrit par Michelle Landriault
Utilisé avec la permission de l’auteur

Pour obtenir plus d’information, venez visiter le musée et le centre d’information touristique
95, rue Main Est, Vankleek Hill

Le musée maintenant restauré était autrefois un magasin général. Le musée est ouvert sept jours par semaine en juin et août et les fins de semaine en septembre et octobre.
À l’intérieur de la porte du devant, vous trouverez une foule de renseignements sur l’hébergement, les restaurants locaux, les sites historiques, les activités récréatives et les festivals environnants.

La Société historique régionale de Vankleek Hill
Vous êtes à la recherche de vos origines? Vous voulez découvrir l’histoire de Vankleek Hill? Vous recherchez un nom provenant de votre arbre généalogique?

La Société historique régionale de Vankleek Hill et ses bénévoles peuvent vous aider. La Société historique est un organisme de bienfaisance enregistré affilié à la société historique de l’Ontario. La société a créé un musée, des archives et un centre d’information touristique et a établi un centre d’apprentissage basé sur les recherches, les collections et les expositions. Les projets de conservation historiques en cours comprennent l’histoire orale, l’indexation des cimetières et les visites à pied guidées.

Le magasin général McGuaig, Cheney (v. 1834) fournit un bon point de départ par son architecture et son utilisation comme magasin général; l’objectif de la Société étant de préserver l’histoire de la communauté. Cet édifice patrimonial a été acheté par la Société historique qui a remis le titre de la propriété à la municipalité de Champlain afin de le protéger publiquement. La Société historique a restauré l’édifice pour l’utiliser comme musée communautaire, un centre d’archives et un centre d’information touristique. Une attention particulière a été donnée à la restauration de la véranda qui permettait d’exposer les nombreuses marchandises en vente à l’intérieur du magasin général.

Allez jeter un coup d’œil au musée de Vankleek Hill et au centre d’information touristique au 95, rue Main Est. Le musée est administré par la Société historique régionale de Vankleek Hill. Vous pouvez aussi trouver sur place une foule d’information : L’Association des commerces et des marchands est responsable du centre d’information touristique.

Pour en savoir plus sur la Société historique régionale de Vankleek Hill, rendez-vous au site Web suivant : www.vankleek.ca

Une autre excellente ressource pour les recherches historiques :
Les archives du journal The Review qui vous aideront à retrouver vos racines!

La Tour Higginson est située à Vankleek Hill au 5843, route 34 (à côté de l’église St. John’s Anglican Church). Regardez la signalisation sur la route 34 et sur la rue Home à Vankleek Hill pour obtenir les heures d’ouverture. Visitez la Tour Higginson restaurée et montez au sommet de la tour pour admirer la vue spectaculaire des milles à la ronde!

Cet ancien moulin à broyer le grain actionné par le vent a été transformé en observatoire vers 1900. Un comité a restauré cette structure unique en 2006 et en 2007. L’entrée est gratuite, mais les dons sont acceptés. Guides d’interprétation audio disponibles et livres historiques en vente.

Prenez une halte pour vous asseoir sur un des bancs sur ce site aménagé, à quelques pas de la galerie Arbor. Les organisateurs d’excursions d’autobus peuvent envoyer un courriel à Louise à : lsproule@thereview.on.ca

Maison Macdonell-Williamson
Site national historique
25, chemin des Outaouais
Chute-à-Blondeau (Ontario)  K0B 1B0

Bureau
129, rue Main Est
Hawkesbury (Ontario)  K6A 1A1
613-632-6662
1-866-269-2982
www.mwhouse.ca